Saviez-vous que la pierre angulaire de la cathédrale contient une pièce de monnaie commémorant le jour où le roi George VI et la reine Elizabeth (la défunte Queen Mother) ont visité Moncton en 1939 ?


La tournée royale de 1939 s’est déroulée du 17 mai au 15 juin 1939. C’était donc la première fois qu’un monarque toujours régnant mettait les pieds au Canada. L’intérêt de la tournée était de démontrer aux Canadiens que le Canada, bien qu’étant un royaume indépendant,  entretenait toujours de bonnes relations avec la Grande-Bretagne et son monarque. À l'approche du déclenchement de la guerre, la tournée avait aussi comme but d’assurer le soutien mutuel transatlantique.


Vers la fin de la tournée, le 13 juin 1939, le roi George VI et la reine Elizabeth sont arrivés à Moncton au Nouveau-Brunswick. Par hasard, ceci correspondait précisément avec le jour de la bénédiction de la pierre angulaire de la cathédrale ! La pierre angulaire, telle une capsule temporelle, contient donc une pièce de monnaie commémorant la visite des monarques, en plus de la bénédiction de la pierre et de la cathédrale, de médaillons de l’Assomption et de la Vierge Marie, et de deux exemplaires des journaux francophones de Moncton: « La voix d’Évangéline » et « L’Ordre social ».


Les passants peuvent encore voir la pierre honorant cet évènement sur la façade extérieure de la cathédrale, à l’angle des rues St-George et Lutz.


BEATAE MARIAE VIRGINIS page 0001 EditedScreenshot 2020 07 28 at 115822 AM Editedpasted image 0

Les oeuvres de la cathédrale font de très nombreuses références à la mer. On a voulu rendre homage aux métiers de l’industrie de la pêche qui est très importante dans la région. Mais les références à la mer, dont le poisson et le navire, sont aussi d’importants symboles chrétiens depuis l’antiquité. Le navire et l’ancre sont tous les deux associés à la sécurité.

Fait intéressant: Depuis le 4e siècle, l’allée principale de la plupart des églises est nommée « nef ». Ce mot signifie « navire » et on retrouve sa racine latine (« navis ») dans les mots « nautique » et « navigation ». L’idée est que cette partie de l’église est comme un vaisseau où les fidèles se rassemblent et sont emportés sur un voyage spirituel.
ocean1
ocean2
ocean3
ocean4

L’agriculture est très importante dans la région. On retrouve donc plusieurs références aux métiers de cette industrie dans les détails architecturaux de la cathédrale.

Fait intéressant: Mgr Arthur Melanson, le premier archevêque de Moncton - celui-là même qui a fait ériger la cathédrale - a beaucoup contribué au développement de l’industrie de l’agriculture dans la région. Il était en faveur d’une agriculture plus savante et efficace en Acadie. Il a donc écrit aux dirigeants de l’Université Saint Joseph pour leur suggérer de créer une école d’agriculture. Mgr Melanson a même écrit les bases du programme et, avec l’aide de l’Ordre de Jacques-Cartier (aussi connue comme « la Patente »), a multiplié les démarches pour assurer son financement. Mgr Melanson considérait l’ouverture des cours de cette école d’agriculture comme sa contribution la plus significative.

agriculture1
agriculture2
agriculture3

Les spectaculaires vitraux de la nef de la cathédrale sont entièrement dédiés à des personnages bibliques féminins. Ici, le vitrail de gauche représente la mère des Maccabées, martyre de la révolte des Maccabées (famille juive de Judée) contre la domination grecque.
C’est d’ailleurs une victoire militaire de cette même révolte que l’on commémore à l’occasion de la fête juive de la Hanoucca.

Vitraux nef
Avant la construction de l'actuelle cathédrale Notre-Dame de l'Assomption à Moncton, il existait de 1914 à 1939 une église-crypte sur le même lot, à l'angle des rues St George et Lutz. Malgré son apparence modeste, cette église devint en 1936 la cathédrale du tout nouvel archidiocèse de Moncton. Aucune autre église catholique au Nouveau-Brunswick n'avait un rang aussi élevé.

Crypte